Eric Sammut

Eric Sammut

 

Eric Sammut est certainement l’un des meilleurs percussionnistes français de sa génération : brillant soliste de l’Orchestre de Paris, pédagogue reconnu et marimbiste hors pair, il jouit d’une grande notoriété à travers le monde.

Biographie

Formation

Né en 1968, Eric Sammut commence l’apprentissage de la percussion a au CNR de Toulouse dans la classe de Michel Ventula après avoir débuté ses études musicales par celui du piano. Il rentre au CNSM de Lyon dans la classe de François Dupin et Georges Van Gucht où il poursuit ses études jusqu’en 1989 en obtenant son 1er Prix à l’unanimité du jury.

Le musicien d’orchestre

1989 est une année féconde pour le musicien : il rentre comme 1er Percussioniste à l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon. Par la suite, en 1998, il remporta la prestigieuse place de soliste à l’Orchestre de Paris. Tout aux long de sa carrière, il a participé à de nombreux orchestres tels que l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre de Paris etc…

Le pédagogue

Eric Sammut est titulaire du Certificat d’Aptitude depuis 1995. Il enseigne le marimba au CNR de Paris depuis 1998, à la Royal Academy de Londres depuis septembre 2004 et a enseigné en tant que professeur assistant au Conservatoire national Supérieur de Musique et de Danse de Paris de 1998 à 2005.

Le marimbiste

Sa carrière de marimbiste a réellement commencé lorsqu’il remporta le premier prix international de marimba de New York en 1995 : dès l’année suivante il effectua une tournée de récitals et de master-classes aux Etats-Unis  et commença à se produire régulièrement en France, en Europe, au Japon ainsi qu’aux Etats-Unis. Son talent l’a amené à interpréter des concertos comme solistes à plusieurs reprises avec notamment l’Orchestres d’Avignon, du Capitole de Toulouse, d’Auvergne, de l’Opéra national de Lyon et de Paris.
Eric Sammut est régulièrement invité comme membre de jury pour des compétitions internationales (Rochester en 1998, Paris, en 2003 et 2006, Shanghaï en 2005).

Le compositeur

Eric Sammut attache une grande importance à développer à l’instar de Keiko Abe une écriture proprement « marimbistique », notamment pour le jeu à 4 baguettes : ses pièces exploitent avec une redoutable efficacité les possibilités du marimba. En fait, les pièces de Sammut jouissent d’une grande popularité chez les joueurs de marimba pour trois raisons principales :

  1. Elles présentent de nombreux atouts pédagogiques qui permettent à l’étudiant de développer efficacement sa technique sur l’instrument (c’est le cas des Rotations).
  2. Elles sont très accessibles à l’oreille et plaisent facilement au grand public (Caméléon).
  3. Eric Sammut a un goût prononcé pour les transcriptions qui permettent à la fois de reprendre des oeuvres majeures du répertoire musical tout en accentuant les qualités intrinsèques du marimba (Libertango).

L’album Mosaïque de Jasmin Kolberg, composé exclusivement de pièces de Eric Sammut, incarne parfaitement l’engouement que porte le monde du marimba pour les pièces de ce dernier.

 

En guise d’illustration, voici  une performance de Jasmin Kolberg sur la fameuse pièce Libertango :